F3F-France

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Reportages TOA 2011

TOA 2011

Envoyer Imprimer

Un samedi heureux….

 

Pour cette 3eme édition du TOA, le vent du sud est enfin au Rendez-vous. Les belles falaises basaltiques, toutes droit venues d’ancestrales coulées de lave, allaient pouvoir tenir leurs promesses. Les précédentes explorations, de Saint Laurent de Coirons (merci Ludo) à Saint Pons, en passant par Mirabel et Darbres, nous avaient donné un aperçu du potentiel « F3Fiste » du lieu.

 

J’étais quand même sous la pression du test-match : un vent un peu trop travers, des conditions trop irrégulières, des lancers trop difficiles ou un atterro trop scabreux et la journée pouvait se transformer en cauchemar pour tous.

 

25 concurrents se retrouvent au village de Saint Pons pour l’enregistrement et la remise des dossards. Après avoir donné les consignes de covoiturage et de stationnement dans les prés cultivés du plateau des Pradeaux, je monte pour mettre en place le matériel. Serge Delarbre, coorganisateur au travers du club des Ailes Silencieuses, se charge d’accueillir les pilotes, et les envoie au fur et à mesure vers le début du chemin de randonnée qui mène au spot.

 

Je me retrouve donc, un peu en avance, sur les lieux pour gérer la première difficulté : l’implantation des bases. Malgré un travail de préparation la veille avec Paul Derbier, pour monter le matériel lourd et mesurer (au laser s’il vous plait !!!) l’espacement des 100 m, j’ai mal anticipé la difficulté pour planter les cannes à pêches dans le basalte. Il y a bien un peu de terre, mais pas assez pour stabiliser les repères. Il faudra quelques coups de massette et pas mal de gros cailloux pour résoudre ce problème.

 

Les inscrits arrivent peu à peu. Les 40 minutes d’approche à pieds en légère descente n’ont rebuté personne. Agréable même d’après la majorité : une moitié en sous-bois ombragé et la fin en bordure du plateau avec une vue magnifique sur Saint Pons. Le vent aussi est présent et les premiers vols libres animent la pente. On couche un peu la clôture pour l’accès au parc planeur et à l’atterro et les festivités peuvent commencer.

 

Briefing traditionnel, tirage au sort breveté du primo-volant qui tombe sur Philippe Lanes et les 1er chronos tombent : 44, 43, 46, et 40 pour Pierre Platon. Le site tient ses promesses. Malgré un léger travers gauche, les runs sont dynamiques, les virages agressifs et les trajectoires tendues. Les lancers sont relativement aisés, le planeur se trouvant instantanément dans la portance. On ne déplorera qu’un accident avec Alain Gallinet dont la machine finira dans les arbres en contrebas après avoir accroché le bord de la falaise. L’atterrissage aussi est facile : un champ d’herbe sans cailloux situé un peu en arrière du spot et dans une zone non turbulente permet de récupérer des planeurs, souvent lourdement ballasté, sans dommage.

Je trouverai quand même moyen d’y faire un poireau avec mon Vampire, finissant alors la journée sur Diavolo.

 

Les manches s’enchainent dans un rythme soutenu. Le vent s’axe de plus en plus et les chronos descendent. C’est Pierre Rondel qui fait le 1er sub 40 avec son Ambrosia dans la 4eme. Il vient de changer de monture, sont Vampire ne lui donnant pas satisfaction jusque là.

Philippe Lanes commence la 5eme avec un 40, suivi de prés par Frederic Hours qui tombe un  38. Les esprits s’échauffent car on sent que ca va encore aller plus vite. Et c’est Sébastien Lanes qui nous fait un superbe 33 dans un vol d’anthologie : trajectoire au cordeau, anticipation des virages, tout y est. L’autre junior, Thomas Faure est piqué au vif et fait un 35 juste derrière lui. La relève est assurée.

On attaque la 6eme et dernière manche de ce samedi : 37, 37, 38, 40, et encore un 37 par Stéphane Riccobono déchainé. Ou cela va s’arrêter ? Le dernier sub 40 de la journée sera fait par Serge Delarbre qui m’a secondé au poste de DC. Une multitude de 40/50 prouvant la bonne régularité de la pente. Il y a certes des passages de thermiques qui mettent le feu aux poudres, mais pas de longs moments de solitudes dans les dégueulantes.

 

Je clos les hostilités pour cette journée, donnant RDV sur place le lendemain à 10h00.

 

Un dimanche indécis…

 

Les prévisions météo sont toujours sud mais plus faible (10 km/h) que la veille. Je ne suis pas inquiet à la vue de ce qui s’était passé la veille : 20 km/h en bas et au moins 50 en haut.

En arrivant le vent n’est pas établit et d’orientation sud/ouest. Il augmente un peu et passe de sud à sud/ouest et inversement. Quelques vols libres nous donnent quelques espoirs. Ca tient en s’accrochant aux rochers, mais sitôt trop bas ou trop loin, c’est la pétole. Trop risqué pour faire voler des machines de ce prix. La gestion des revols, du travers et le risque de la pose au trou me fait renoncer à poursuivre. Le concours est valide avec les 6 manches de la veille et je ne tiens pas à perdre la bonne ambiance du week-end.

 

Direction le parking pour les remerciements et les résultats.

C’est Sébastien Lanes qui l’emporte suivi de Matthieu Mervelet et de Fréderic Hours.

 

Merci aux Ailes Silencieuses et à Serge Delarbre pour la co-organisation et la gestion du chrono.

Merci à Paul Derbier pour son aide au portage du matériel lourd et à la mesure laser.

Merci à Manon Delarbre et à Thibaud Rigenbach pour la saisie informatique et l’édition des résultats.

Merci au propriétaire du site, Mr Chambon Cyril et à la Mairie de St Pons pour les autorisations nécessaires.

Et enfin merci aux compétiteurs et à l’année prochaine….

 

Yves Tirand

http://picasaweb.google.com/nyx4026/TOA2011#

http://www.vimeo.com/23702909

Mise à jour le Mercredi, 24 Août 2011 06:53  

Soutien

Buscemi is abreast endemic and doesn't acknowledge revenue, but clandestine disinterestedness close Lion Capital, which ahead backed John Varvatos and Jimmy Choo replica handbags uk, invested an bearding bulk in Buscemi in November 2015, a appearance of Chanel replica handbags that the cast has allowance to grow, even with their controlled availability, and accepting watched them abound from their corresponding absoluteness television shows to now, we feel added like than just fans. The American close alien replica handbags of equipment, 18 afar of cable, and 51 of the world,s a lot of assured bodies for its anniversary appearance and music spectacle, to be advertisement on the CBS Television Network and online Louis Vuitton replica on Dec. 5. Last year, some 800 actor humans in 200 countries acquainted in.

Recherche

Championnats